Comment choisir son premier casque de moto ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le casque d’un motard consiste à protéger sa tête contre d’éventuelles chutes. Cet équipement doit d’une part amortir le choc avec le sol et d’autre part éviter les brûlures liées au glissement de la peau contre la chaussée lors d’un accident. La visière du casque est par ailleurs efficace pour protéger  les yeux contre le vent et les petits objets projetés (cailloux par exemple) lors de la ballade, offrant ainsi un maximum de confort au pilote.

Les types de casques

Les calottes interne et externe sont deux éléments constitutifs de cet équipement. La calotte externe fait office de premier matériau de protection tandis que l’externe présente de multiples intérêts. Elle favorise le confort mais joue également un rôle important dans le maintien de la tête. Des mousses à l’intérieur du casque peuvent améliorer le confort et un système d’aération est généralement inclus dans la plupart des modèles que l’on trouve actuellement dans le commerce.

On distingue quatre grands modèles de casques, vendus sur internet ou en magasin. Jet, modulables, intégral sont les 3 sortes de casques disponibles. Le Jet avoisine les 1 200 grammes, l’intégral pèse environ 1,4 kilos, les modulables quant à eux sont un peu plus lourds et certains modèles présentent un poids de 1 800 grammes. Ils peuvent être conçus en fibres de carbone, en fibres de verre, en kevlar, en matière composite etc.

On privilégie le casque intégral lorsque l’on pratique la moto très souvent, en montagne, sur autoroute, ou lorsque l’on pratique l’enduro et la moto sportive. Le casque protège ainsi intégralement le visage.

Le casque jet est adapté à la conduite urbaine et aux scooters. Ce type de casque laisse le visage découvert.

Enfin, si l’on roule un peu partout, on peut opter pour un casque modulable (le casque s’ouvre au niveau du menton).

Les précautions à prendre

Plusieurs précautions sont à prendre lorsqu’on cherche à déterminer le casque adéquat. Il est d’une part important de vérifier la présence de l’étiquette verte NF ou de l’étiquette blanche (normes européennes) lors de l’achat. D’autre part, il faut s’assurer que le casque maintienne correctement la tête mais il ne faut pas être non plus se sentir trop serrer à l’intérieur.

Attention, le prix ne détermine pas forcément la qualité de cet équipement et il est impératif d’acheter un modèle neuf. En effet, même si un modèle d’occasion paraît en bon état, il peut avoir subi des chocs et n’être plus efficace en termes de protection. Par ailleurs, la mousse à l’intérieur du casque s’est formée sur l’ancien propriétaire et il est donc difficile de s’y sentir parfaitement à son aise.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »